La Chirurgie Ophtalmologique

La chirurgie ophtalmique pratiquée à la Clinique est essentiellement le traitement de la cataracte.

Définition : La cataracte est une perte totale ou partielle de la transparence du cristallin qui devient plus ou moins opaque, et qui s’accompagne d’une diminution d'acuité visuelle et/ou de la qualité visuelle : votre vue est moins nette, moins confortable.

La majorité des cas sont répertoriés autour de 70 ans et plus.
La personne perçoit un trouble de la vue des deux yeux, une vision voilée, le plus souvent pour voir de loin.
Ce trouble de la vision évolue progressivement dans le temps.

D’autres symptômes possibles :
une plus grande sensibilité à la lumière
un éblouissement lors de la conduite de nuit
un halo autour des lumières
un dédoublement de la vision


Le traitement de la cataracte par ultrasons :

Traitement :
Le traitement de la cataracte est exclusivement chirurgical. L’opération se pratique sous anesthésie locale, le plus souvent en ambulatoire. L’intervention en elle-même ne dure que 20 à 30 mn. Les deux yeux sont souvent opérés à quelques semaines d’intervalle.

La technique utilisée est la « phacoémulsification» :
Le chirurgien procède à une très légère incision de la cornée.
Grâce à un appareil appelé phacoémulsificateur, la texture opaque du cristallin est décomposée par ultra son, puis aspirée. Seule l’enveloppe est conservée : la capsule cristallinienne .

C’est dans cette capsule que le chirurgien introduit un cristallin artificiel parfaitement transparent : un implant dit «intra-oculaire» (2 et 3). Cet implant possède une puissance optique nécessaireau recouvrement de la vision.
Par ailleurs, il filtre les UV et protège ainsi la rétine.

Pour permettre une cicatrisation dans de bonnes conditions, le patient portera une coque pendant quelques jours pour protéger l’œil de toute agression extérieure.
Pour éviter tout risque d’infection, des collyres antibiotiques et anti-inflammatoires seront prescrits.

Les implants actuels sont adaptés selon chaque cas :
Astigmatisme
Presbytie


CONSEILS PRATIQUES

Comment instiller un collyre : Ce geste peut être effectué, tête penchée en arrière, allongé ou face à un miroir selon votre convenance.

1. Se laver soigneusement les mains.
2. Regarder vers le haut.
3. Instiller une ou deux gouttes de collyre dans l’œil en évitant soigneusement de toucher le globe oculaire et les cils des paupières.
4. Fermer doucement l’œil et essuyer avec une compresse ou un mouchoir jetable.

L’usage d’un collyre est personnel.
Respecter la posologie indiquée sur l’ordonnance.


Les symptômes qui doivent alerter et consulter en urgence :

Oeil rouge et douloureux
Baisse rapide de la vision d’un oeil
Déformation des images (métamorphopsies)
Amputation rapide du champ visuel
Survenue brutale de corps flottants (mouches volantes) et ou de photopsies (flashs, éclairs).

























© 2015 Clinique de l'Abbaye - 104 Ave Président François Mittérrand - 76400 Fécamp - Tél. : 02 35 10 20 30 - contact@clinique-abbaye.fr